Routes de la soie, Afrique et prestations clés en main

Plusieurs tendances nous frappent à la lecture du Rapport sur le développement des prestations chinoises clés en main à l’étranger 中国对外承包工程发展报告pour la période 2016-2017 qui a été rendu public le 23 mai 2017.

Dossier « La Chine en Afrique vue par elle-même »

Dossier La Chine en Afrique vue par elle-même

Chinafrique : derrière les discours officiels, « l’obsession de l’argent »

Chinafrique : derrière les discours officiels, « l’obsession de l’argent »
Sébastien Le Belzic
Le Monde, 2 octobre 2017

La vie poignante d’un secrétaire de cellule expatrié [Interview 4]

La vie poignante d’un secrétaire de cellule expatrié [Interview 4]

Nous vous proposons ici la traduction d’une interview un peu différente des précédentes, car l’interview de Li Jingjun 李敬军 porte essentiellement sur sa carrière et les vicissitudes résultant de son expatriation.

La Weihai International au Congo-Brazzaville [Interview 3]

La Weihai International au Congo-Brazzaville [Interview 3]

Nous donnons ici la traduction de l’interview de deux entrepreneurs chinois, Wang Lijun 王力钧 et Guo Yongxin 郭永新, dirigeants de la Société Zhengwei Technique Congo établie au Congo-Brazzaville dès 1997 ; c’est une entreprise du BTP filiale de la WIETC 威海国际 qui est une entreprise locale du Shandong.

Quelle voie d’industrialisation pour l’Afrique ?

Nous donnons ici la traduction d’une réflexion de politique économique de Zhao Yining 赵忆宁 qui est une journaliste chinoise connue ayant mené un grand nombre d’interviews d’entrepreneurs chinois en Afrique (dont ceux de Xu Huajiang  et Feng Yuanfei ) ainsi que de responsables politiques africains, toutes publiées en 2017 par le quotidien L’Observateur économique du 21e siècle 21世纪经济报道.

Sun Ziyu, Forum de Bo'ao, China Communications Construction Company

Sun Ziyu 孙子宇 participait au Forum de Bo’ao pour l’Asie 博鳌亚洲论坛 qui s’est tenu à Paris les 14 et 15 septembre 2017. Il est vice-président de la CCCC (China Communications Construction Company) et membre du comité permanent de son comité du Parti communiste chinois [1]. La CCCC est la société mère de la CHEC (China Harbour Engineering Company) dont nous avons publié les interviews de deux responsables en Afrique Xu Huajiang  et Feng Yuanfei .

Apprentissage, internationalisation, indigénisation [Interview 2]

Apprentissage, internationalisation, indigénisation [Interview 2]

Nous donnons ici la traduction de l’interview d’un second chef d’entreprise chinois, Feng Yuanfei, responsable du projet de Walvis Bay en Namibie pour la China Harbour Engineering Company (CHEC) – il appartient donc à la même entreprise que Xu Huajiang dont l’interview a déjà été publiée sur ce site.

À propos des prêts bonifiés “两优”贷款 [1]

Dans l’interview de Xu Huajiang publié sur ce site , il a été très largement question de prêts bonifiés ou, à strictement parler, des deux « catégories de prêts à taux bonifiés »  “两优”贷款, c'est-à-dire les prêts gouvernementaux à taux préférentiels et les crédits acheteur à taux préférentiels (voir figure infra).

La France en Afrique vue par un entrepreneur chinois [Interview 1]

La France en Afrique vue par un entrepreneur chinois [Interview 1]

Nous donnons ici la traduction de l’interview d’un chef d’entreprise chinois, Xu Huajiang, qui explique comment la China Harbour Engineering Company (CHEC) a obtenu les chantiers du port de Kribi au Cameroun et une concession d’opérateur en partenariat avec Bolloré et CMA-CGM.